Je ne crois pas à l’inspiration. C’est complètement bidon. On a tout en nous : la campagne, la ville, la guerre, la mort, le meurtre, l’amour, l’éternité, toutes les grandes, moyennes et petites émotions. Quand on se réveille le matin, on est chargé de ces sentiments. Il suffit d’aller les chercher.

Michel Legrand
Fermer le menu